Retour à tous les cahiers

Insularité et vie chère : faut-il produire ou importer ?

Cahier n° 2011-1
Gaël LAGADEC

L’état de dépendance économique des petits pays ou territoires insulaires ne leur offre souvent guère de perspectives de développement.
Mais pour des territoires d’outre-mer, la problématique est différente du fait des transferts de la métropole. La question est alors celle du choix du modèle de développement. Le pouvoir d’achat généré par les transferts doit-il être utilisé pour importer des produits de consommation ou doit-il permettre de bâtir un tissu industriel local ? Cet article de Gaël LAGADEC analyse cette problématique dans le cas de la Nouvelle-Calédonie. Il est notamment montré que le modèle de développement prôné par les partis politiques dépend des spécificités de leurs électorats respectifs et que ces dernières s’expriment selon trois critères se recoupant fortement : origine (calédonienne ou métropolitaine), niveau moyen de revenu, localisation géographique de la résidence.