La conjoncture économique dans la région Asie-Pacifique après la crise des subprime


22-06-2010

Cet article de Gaël LAGADEC et Catherine RIS présente des éléments d’appréciation des effets de la crise économique mondiale dans la région Asie-Pacifique. Les mécanismes et le développement de la crise des subprime sont rapidement rappelés afin d’en examiner la portée dans les économies de la région. L’examen de la conjoncture des économies de la région, en distinguant économies développées, pays émergents et économies en développement, met en évidence une transmission de la crise croissante avec le niveau de développement. Vulnérables en raison de leur grande dépendance aux revenus provenant de l’étranger (tourisme, exportations de matières premières, transferts privés, aide, etc.), les petites économies en développement du Pacifique ont été touchées de manière indirecte par la crise. La crise économique mondiale a en effet accentué les difficultés économiques auxquelles les gouvernements et populations du Pacifique ont déjà dû faire face lors de l’augmentation des prix du pétrole et des produits alimentaires en 2007 et 2008, et qui les ont fortement fragilisés. La situation des trois territoires français du Pacifique est distinguée. Les caractéristiques de ces économies, très peu intégrées aux échanges internationaux et dont les transferts de la métropole constituent la première ressource, les ont relativement protégées de la crise. Au total, les indicateurs macroéconomiques des PEI du Pacifique sont plutôt orientés favorablement, cependant le ralentissement de la croissance a fragilisé encore les populations les plus vulnérables.

Mots clés : Conjoncture économique, Subprime, Asie-Pacifique

JEL : E32, O53, O56

Vous pouvez télécharger cet article en suivant le lien

URL: http://mpra.ub.uni-muenchen.de/23304/

(Puis cliquez sur l’icone “PDF” pour télécharger l’article.)