Le monde du travail au cœur du destin commun


15-07-2009

Jean-Pierre SEGAL, chercheur au CNRS, a accepté de faire une conférence à l’université mercredi 15 Juillet 2009 sur une analyse de l’entreprise multiculturelle en Nouvelle-Calédonie ; sa réflexion sur la Nouvelle-Calédonie s’est nourrie des «sessions du dialogue social» qui se sont tenues entre 2006 et 2009 et pour lesquelles il a procédé à une série d’enquêtes.
Il vient de publier un livre «Le monde du travail au cœur du destin commun» et sous-titré «Employeurs, syndicats, salariés : dialogues en construction», édité par la direction du Travail et de l’Emploi de la Nouvelle-Calédonie qui synthétise sa réflexion et en fait un outil d’analyses disponible pour tous ceux qui veulent comprendre, et éventuellement améliorer, le dialogue social calédonien.
L’entreprise est par excellence en Nouvelle-Calédonie le lieu où se côtoient et agissent ensemble les différentes composantes culturelles du pays. C’est un lieu d’apprentissage mutuel et, à ce titre, le cadre d’un des enjeux majeurs de la construction d’un destin commun.
Certaines entreprises calédoniennes font parler d’elles en raison des conflits internes qui les paralysent. D’autres, dont on ne parle jamais, semblent en mesure de les surmonter. Comment font-elles ? Bien des conflits pourraient être évités, les employeurs comme les syndicalistes en conviennent, si le dialogue qui se noue entre ceux qui travaillent ensemble quotidiennement était plus fructueux, si l’on s’écoutait davantage et si l’on se comprenait mieux.
Ce livre, au cœur de la complexité sociale calédonienne, peut être obtenu pour un prix de 2000 FCFP à la direction du Travail et de l’Emploi et prochainement en librairie. L’auteur en fait don de quelques exemplaires à la bibliothèque universitaire. Une note de lecture peut être trouvée sur ce site dans "Lectures annotées" (onglet à gauche).