Un « Non » aux saveurs d’un « Oui » en Nouvelle-Calédonie


28-12-2020

« Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine-souveraineté et devienne indépendante ? ». Si le « Oui » était donné grand perdant à la veille de la consultation du 4 novembre 2018 par divers instituts de sondages et personnels politiques non-indépendantistes, les urnes remirent les pendules à l’heure le soir même du dépouillement. Par un score de 43,3 % le « Oui » sonnait comme une victoire et le camp du « Non » découvrait alors avec amertume son score pourtant victorieux de 56,7 % des suffrages exprimés.

Deux ans plus tard, et comme il l’est prévu par l’accord de Nouméa signé en 1998, une deuxième consultation s’organise suite à une demande faite par un tiers du Congrès de la Nouvelle-Calédonie le 7 juin par le groupe « Avenir en Confiance » et le 13 juin par les groupes Union Nationale pour l’Indépendance (UNI), UC-FLNKS et Nationalistes. Le soir du 4 octobre 2020 le « Oui » gagne encore du terrain et l’écart se resserre. Il obtient un total de 46,8 % des suffrages exprimés contre 53,2 % en faveur du « Non ». L’écart entre les deux tendances n’est désormais plus que de 9 970 voix. Contrairement à 2018, les partis habilités à faire campagne ont préféré garder la confidentialité de leurs sondages. Le seul sondage rendu public avant cette seconde consultation prévoyait un taux de 57 % d’électeurs souhaitant rester au sein de la République française, de 20 % souhaitant devenir indépendant, de 16 % d’enquêtés se déclarant indécis et de 7 % ne souhaitant pas répondre à l’enquête.

Anthony Tutugoro réalise actuellement une thèse de doctorat en science politique en Nouvelle-Calédonie intitulée : “(Re)penser la souveraineté. Stratégies de reconquêtes par le mouvement indépendantiste en Nouvelle-Calédonie”. Il est inscrit à l’Université de la Polynésie Française (UPF) et bénéficie d’une convention d’accueil au sein de l’Université de Nouvelle-Calédonie (UNC) et du Laboratoire de Recherches Juridique et Economique (LARJE) où il mène ses recherches. Il effectue également des enseignements sur le campus de Nouville à Nouméa et sur celui de Baco à Koné.

Cet article publié à la revue Multitudes Hiver 2020 est disponible ici : https://www.multitudes.net/un-%E2%80%89non%E2%80%89-aux-saveurs-dun-%E2%80%89oui%E2%80%89-en-nouvelle-caledonie/