Léa Havard

Maître de conférences en droit public
Droit constitutionnel ; droit des outre-mer ; avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie ; États et territoires du Pacifique Sud ; pluralisme juridique

Biographie

Après ma licence de droit à l’Université de Caen, j’ai poursuivi mes études en master à l’Université de Bordeaux. J’y ai ensuite réalisé mon doctorat en droit public sur « L’État associé. Recherches sur une nouvelle forme de l’État dans le Pacifique Sud » avant d’y être recrutée en tant que Maître de conférences en 2017.

Depuis septembre 2019, j’exerce à l’Université de la Nouvelle-Calédonie au titre d’une délégation. Je suis responsable pédagogique de la licence de droit depuis la rentrée universitaire 2020.

Dernières publications
  • « Accord de Nouméa » et « Nouvelle-Calédonie », in Giraudeau (G.) et Maisonneuve (M.) (dir.), Dictionnaire des outre-mer, 2020, à paraître aux Éditions Lexis Nexis
  •  « Regard postcolonial sur la construction du peuple calédonien : une décolonisation équivoque », in Geslin (A.), Herrera (C.) et Ponthoreau (M.-C.) (dir.), Épistémologies et méthodologies [juridiques] en perspectives postcoloniales, Presses Universitaires d’Aix-Marseille, 2019, à paraître
  • « Nouvelle-Calédonie : encore et toujours de l’inédit », AJDA, 2018, n° 25, p. 1417
  •  « L’État associé du Pacifique Sud : penser l’État autrement », in Boyer (J.-M), Chauchat (M.), Giraudeau (G.), Gorohouna (S.), Gravelat (C.), Ris (C.) (dir.), L’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie, Presses universitaires de la Nouvelle-Calédonie, Nouméa, 2018, pp. 155-161