07-12-2018
New Caledonia remains French for now – La Calédonie demeure française pour le moment

La Calédonie a voté le 4 novembre 2018 sur l’accession à la pleine souveraineté. Cela faisait trente années que la question avait été différée. La participation a été exceptionnelle : 80,63%. Le pays a voté pour rester dans la France à 56,70% contre 43,30%, très loin des 70/30 prédits. Des incompréhension ethniques et culturelles dans les + Lire la suite

06-12-2018
Exploring the Kanak Vote on the Eve of New Caledonia’s Independence Referendum

Ce Discussion Paper a été établi par Pierre-Christophe Pantz, docteur en sciences politiques & chercheur associé au LARJE et Scott Robertson, étudiant doctorant à l’ANU (Australian National University). Il date d’avant la consultation du 4 novembre, mais prévoit les fondamentaux qui se sont concrétisés, notamment la très forte polarisation ethnique. The referendum of self-determination in New + Lire la suite

26-01-2017
MCC des licences professionnelles, approuvées à l’unanimité

I – Les modalités de contrôle des connaissances pour l’année 2015.   Pour les licences de Droit et d’Economie Gestion Chaque responsable de formation ayant porté à la connaissance de l’ensemble de l’équipe pédagogique le tableau des MCC pour 2015, n’y ont été apportées que des modifications mineures commandées par l’évolution des maquettes déjà votée. + Lire la suite

27-10-2011
La VIe République

Notre collègue, Christophe CHABROT, Maitre de Conférences de Droit Public, reparti en fin de délégation à l’Université Lumière-Lyon II, Faculté de Droit et Science politique,  Equipe d’Accueil Droits-Contrats-Territoires, a réagi à la controverse lancée par Arnaud Montebourg lors de la primaire socialiste sur la VIème République, par un article publié dans le Monde le 25 + Lire la suite

15-09-2011
Discours de Nicolas Sarkosy aux Calédoniens

Le Président de la République s’est déplacé en Nouvelle-Calédonie pour l’ouverture des Jeux du Pacifique. Il a prononcé à Païta, le 28 août 2011, un discours aux Calédoniens. Ce discours, de facture très classique avec une pointe de lyrisme et beaucoup de prudence politiquement correcte, peut être conservé dans notre mémoire collective. C’est pourquoi il + Lire la suite

12-11-2010
La Commission pour la Libération de la Croissance Française est de retour

Il préside aussi la Commission pour la Libération de la Croissance Française. Le premier rapport de janvier 2008 « 316 décisions pour changer la France » est disponible sur le site de la Commission pour la Libération de la Croissance Française (CLCF) http://www.liberationdelacroissance.fr/

Son bilan, presque évanescent, en a été fait dans un livre de Pierre Cahuc et André Zylberberg (le premier est professeur à Polytechnique et le second, directeur de recherches au CNRS), commenté ici :

http://larje.univ-nc.nc/index.php?option=com_content&view=article&id=134:les-reformes-ratees-du-president-sarkozy&catid=27&Itemid=60

Missionnée à nouveau par le président de la République et le Premier ministre en février 2010, c’est l’heure pour la Commission de la restitution du second rapport, paru en octobre 2010. Vous pouvez le télécharger ici :

CLCF_Attali_Rapport_2010_Une_ambition_pour_dix_ans.pdf

Il ne s’est rien passé à la suite du premier rapport…  Se passera t-il quelque chose ? Le 2ème rapport est construit sur l’idée que la résorption des déficits est le socle de la croissance et une exigence de justice. La Commission veut parler au nom des générations futures. Des scénarii sur 3 ans, 10 ans et 20 ans ont été proposés.

Bien sûr, aucun de nous ne sait si les plans de rigueur n’auront pas d’effet pervers et si l’avantage en surpasse les inconvénients. Mais on a entendu depuis 20 ans tant de discours sur l’innocuité de l’accroissement de la dette publique et privée que le système financier a failli s’écrouler. On a simplement substitué en 2008 à la mauvaise dette privée de la dette publique. Et aujourd’hui, il n’y a plus de refinanceur suprême, si le système venait à craquer à nouveau. La sagesse commande de se désendetter.

Il suffit de lire ci-dessous le plan sur 3 ans, pour mesurer l’écart avec les timides mesures de la loi de finances du gouvernement Fillon 1. Le rapport souligne (p. 48) que « si la croissance est inférieure à 2% par an d’ici à 2013, l’ensemble de ces mesures d’économies et de réductions de niches ne suffira pas à ramener le déficit à 3% du PIB ». Comme le Premier ministre a pris les mêmes engagements avec des annonces très en deçà des propositions de la Commission, l’un des deux dissimule la vérité. Sans doute, n’y a t-il pas de réelle volonté politique de réduire les déficits publics ? La seule obsession paraît être d’éviter à la France d’être attaquée sur les marchés avant l’élection présidentielle, comme la Grèce, le Portugal ou l’Irlande. D’ailleurs chaque député, chaque sénateur, dans son coin, n’a de cesse de contrecarrer, pour des raisons diverses et souvent locales, l’objectif fondamental du gouvernement qu’il est censé soutenir. C’est la schizophrénie permanente de la politique.

 

Lisez plus loin ; nous vous laissons juge de ce que serait un vrai plan de rigueur, si on veut que les moyens correspondent aux objectifs affichés. On pourra ensuite aussi lire dans le rapport le plan sur 10 et 20 ans pour le fun.

19-09-2010
Le faible bilan du plan de relance français

Le président de la Cour des Comptes a été auditionné, lors d’une audition ouverte à la presse, le 14 septembre 2010 par la Commission des Finances, de l’économie générale et du contrôle budgétaire de l’assemblée nationale. Le rapport de la Cour des Comptes ainsi que le compte rendu de l’audition est disponible à l’adresse suivante : http://www.assemblee-nationale.fr/13/cr-cfiab/09-10/c0910102.asp#P2_91 + Lire la suite

29-08-2007
Nouvelles rubriques

Le site du LARJE s'est enrichi de nouvelles rubriques, particulièrement les grands arrêts. Que ce soit pour la jurisprudence administrative ou judiciaire, il permettra d'avoir un accès direct aux jurisprudence significatives sur la Nouvelle-Calédonie. N'hésitez pas à utiliser nos adresses mail ou les fenêtres de remarques, ouvertes après les articles, pour suggérer de nouveaux ajouts.